L'objet : le Tickets de caisse

L'objet : le Tickets de caisse

Objet de la consommation symbolisant l’achat, le ticket de caisse m’interpelle.Je me questionne et trouve ridicule les réductions insignifiantes au verso des tickets de caisse ; encore une nouvelle façon d’attirer le consommateur potentiel.En réunissant ces derniers dans mes réalisations, ils constituent ma vision métaphorique de l’homme " moderne " issu d’une société hyperindustrialisée addicte et aux achats compulsifs, bien éloignés des besoins primaires.J’interroge le spectateur sur son environnement quotidien et ses habitudes. Les personnages que je représente dans mon travail sont une critique de cette société caractérisée par un mode de vie excessif.



Voir aussi

A propos

Parcour artistique

A propos

Ma démarche artistique se veut avant tout proche des gens. J'aime décrire les comportements dérivants ou ordinaires, liés à notre existence et principalement aux sociétés excessives et hyperindustrial...

A propos

Biographie

A propos

Biographie de Milan medic

Series - Concepts

Consommer en couleurs

Series - Concepts

Arc en ciel : consommer en couleurs ? Portraits scannés – Ils mettent en évidence les émotions ressenties lors de l’acte consommé. Elles font partie intégrante de nos vies. « Consommer » c’est passer...

Series - Concepts

Le pouvoir d'abstraction

Series - Concepts

Le trait simple se confronte à la matière épaisse, la couleur au blanc, l'idée a de la profondeur... le pouvoir d abstraction, tout un programme ! la matière porte l'homme feignant !? A chacun son int...

Series - Concepts

Consommer comme les blancs

Series - Concepts

Portraits avec des scans de code-barres blancs sur des peaux colorées. Symbole d'une société qui veut rejoindre le confort de vie d'autres. Ce sera compliqué on le sait car notre planète aux ressource...

Series - Concepts

Vous reprendrez bien du steack haché

Series - Concepts

Dans cette serie, on ne sait pas si l'homme est entrain de se faire haché ou si il fourre sa tête dedans en tout cas le plein et le vide joue de concert.